Retour

Prothèse unicompartimentale

Message d'erreur

  • Deprecated function : Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; views_display has a deprecated constructor dans require_once() (ligne 3161 dans /var/www/vhosts/orthopedie-resurfacage-lille.org/httpdocs/includes/bootstrap.inc).
  • Deprecated function : Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; views_many_to_one_helper has a deprecated constructor dans require_once() (ligne 127 dans /var/www/vhosts/orthopedie-resurfacage-lille.org/httpdocs/sites/all/modules/ctools/ctools.module).

Les prothèses unicompartimentaires (PUC) sont des prothèses non contraintes remplaçant uniquement une partie du genou abîmé (interne ou externe). Ainsi, alors que la PTG remplace toute l'articulation, la PUC 'adresse à des lésions plus focalisées.

Il faudra alors se faire une idée de l'épaisseur d'os qu'il faudra enlever pour pouvoir implanter une épaisseur suffisante du plastique (polyéthylène) et corriger de manière partielle la déformation pré-existante. Il faut en effet garder un peu de la déformation pour que le poids du corps s'appuie sur la prothèse.

En revanche, ce type de prothèse n'est pas indiqué chez des patients porteurs depathologie inflammatoire pour lesquelles  tout le genou est malade (chondrocalcinoses, arthrites rhumatismales…) De même, la lésion des ligaments croisés ou une déformation majeure du genou (supérieure à 20 degrés) constituent aussi une contre-indication.

VISUEL 1 : Genou présentant une usure du cartilage interne. Notez que le cartilage externe est totalement sain.

Ce type de prothèse a des indications communes avec les ostéotomies tibiales qui corrigent l'axe du membre et du tibia (en coupant le tibia). Cependant, ces ostéotomies nécessitent un« non appui » sur la jambe opérée de l'ordre de 2 à 3 mois alors que les PUC autorisent un appui d'emblée. L'avantage des ostéotomies réside dans le fait que l'on conserve tout l'os.

Les ostéotomies concernent donc plutôt les sujets jeunes (< 60 ans) avec une lésion localisée alors que les PUC ont des indications chez le patient plus âgé. C'est donc le chirurgien qui prendra cette décision en fonction de votre age, de l'état du genou, des radiographies…

La PUC comporte un patin métallique cimenté dans le fémur et qui vient remplacer le cartilage du fémur usé mais aussi une pièce tibiale fixée sur l'os. Ce plateau tibial est constitué de plastique (polyéthylène) sur laquelle frottera le patin fémoral.

VISUEL 2 : Patin fémoral et pièce tibiale de la PUC

Ce qu'il faut bien comprendre c'est qu'une PUC présente un résultat fonctionnel plus rapidement acquis que celui d'une prothèse totale de genou.

Les suites opératoires sont plus simples. Ainsi, alors que toute la période avant l'intervention est identique aux prothèses totales de genou, la durée de l'opération est réduite aux alentours de 45 minutes. La durée d'hospitalisation est de l'ordre de 5 à 6 jours. La reprise de l'appui est immédiate. Le centre de rééducation n'est pas obligatoire et la kinésithérapie peut se faire à domicile. La raideur du genou après une PUC est très rare et il y a très peu de douleur. De plus, la durée de vie de ces types de prothèses, bien que classiquement décrite comme inférieure à celle des prothèses totales de genou, semble excellente entre des mains entraînées et moyennant une pose très précise.

VISUEL 3 : Genou présentant un pincement du côté interne. Mise en place d'une prothèse uni-compartimentale.