Retour

Arthroscopie de hanche

Message d'erreur

  • Deprecated function : Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; views_display has a deprecated constructor dans require_once() (ligne 3161 dans /var/www/vhosts/orthopedie-resurfacage-lille.org/httpdocs/includes/bootstrap.inc).
  • Deprecated function : Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; views_many_to_one_helper has a deprecated constructor dans require_once() (ligne 127 dans /var/www/vhosts/orthopedie-resurfacage-lille.org/httpdocs/sites/all/modules/ctools/ctools.module).

L'articulation de la hanche peut-être le siège de nombreuses lésions autres que l'arthrose. Bien que plus rares, certaines pathologies revêtent une expression clinique trompeuse au niveau de la hanche.

Ainsi, la chondromatose synoviale, l'ostéochondromatose, certaines tumeurs et surtout les pathologies (labrum) du bourrelet de la hanche peuvent entraîner des douleurs au niveau du pli de l'aine, gênantes dans la vie de tous les jours.

Il faut, en présence de ce type de pathologie, effectuer un bilan radiologique précis comportant des clichés standards et éventuellement une IRM, un arthroscanner ou une scintigraphie. Une fois que la cause de la lésion a été précisée (lésions intra-articulaires), on peut alors pratiquer une arthroscopie.

Cette dernière est donc un outil à la fois diagnostic et thérapeutique. Ainsi, outre son rôle diagnostique elle permet de mieux préciser l'origine des troubles. Elle consiste en l'introduction via une micro-incision (5 mm) d'une caméra qui va pénétrer à l'intérieur de l'articulation de la hanche. Par une autre micro-incision, on peut alors introduire des instruments qui vont servir à effectuer le traitement de la lésion. Tous ces gestes sont contrôlés par au moyen d'unamplificateur de radiographie.

VISUEL 1 : Arthroscopie de hanche au bloc avec la radiographie en cours et les instruments sur la table.

Ainsi, en cas de ruptures du labrum (bourrelet qui entoure la hanche), on peut non seulement visualiser cette lésion mais aussi la traiter dans le même temps. C'est exactement la même chose que pour le genou lorsque l'on traite une lésion du ménisque.

VISUEL 2 : Le bourrelet est testé par un crochet. Ici, il est normal et ne bouge pas.

VISUEL 3 : A droite de l'image, on voit la tête fémorale. Le bourrelet est abîmé et facilement détachable à l'aide d'un crochet, ce qui est anormal

VISUEL 4 : Même type de lésion que sur l'image précédente.

Les avantages sont nombreux :

  • Micro-incision et donc préjudice esthétique minime.
  • Appui immédiat sans temps de décharge.
  • Peu de douleurs dans les suites On peut aussi traiter certaines tumeurs par cette technique.

Ainsi, l'ostéochondormatose (corps étrangers dans l'articulation) peut être traité de cette manière avec des résultats excellents. D'autres pathologies peuvent être résolues grâce à l'arthroscopie (conflit du psoas, pathologie du ligament pectinéo-fovéal, conflit fémoro-acétabulaire…).

Pour de plus amples détails, vous pouvez consulter le diaporama arthroscopie de la Hanche.

Désormais, certains cas de conflit fémoro-acétabulaire du sujet jeune sont pris en charge sous arthroscopie avec des résultats très satisfaisants.

Le service d'Orthopédie C a été parmi les premières équipes en France à effectuer le traitement du conflit fémoro-acétabulaire sous contrôle arthroscopique.

Le traitement de cette lésion justifiant dans  certaines équipes une large ouverture avec luxation de la hanche.

L'arthroscopie permet, pour un traitement comparable, une récupération fonctionnelle plus rapide.

En résumé, l'arthroscopie de la hanche fait désormais partie de l'arsenal thérapeutique du chirurgien de la hanche.

Elle permet, moyennant une bonne technicité, d'assurer des résultats excellents.