Retour

Chirurgie ligamentaire

Message d'erreur

  • Deprecated function : Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; views_display has a deprecated constructor dans require_once() (ligne 3161 dans /var/www/vhosts/orthopedie-resurfacage-lille.org/httpdocs/includes/bootstrap.inc).
  • Deprecated function : Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; views_many_to_one_helper has a deprecated constructor dans require_once() (ligne 127 dans /var/www/vhosts/orthopedie-resurfacage-lille.org/httpdocs/sites/all/modules/ctools/ctools.module).

La rupture du ligament croisé antérieur (LCA) du genou est liée à l'activité sportive dans 85% des cas.

Cette lésion chez le jeune sportif nécessite un traitement chirurgical en cas d'instabilité (sensation de déboîtement du genou). En effet, la rupture du LCA est source d'instabilitéau cours de l'activité sportive, entraînant secondairement des lésions méniscales puis cartilagineuses et enfin de l'arthrose à long terme.  

L'intervention (ligamentoplastie = reconstruction du ligament) vise à remplacer le ligament croisé antérieur rompu par un greffon tendineux et ainsi stabiliser le genou.

Deux types de techniques existent et sont réalisées dans le service.

Elles ont en commun d'être réalisées sous arthroscopie (sous caméra) par des micro-incisions :

Technique de Kenneth-JONES :

Cette technique utilise un greffe prélevé au dépend du 1/3 du tendon rotulien avec deux fragments osseux permettant une fixation solide. Ce greffon est ensuite mis à la place du LCA rompu et passé dans des tunnels. Les blocs osseux sont ensuite fixés par des vis dans l'os. Ces vis ne sont pas enlevées.

Technique du DIDT :

il s'agit de la même technique mais cette fois-ci le greffon est prélevé au dépens des tendons de la « patte d'oie » (droit-interne et demi-tendineux). La fixation se fait ensuite soit par vis, par agrafes…

Ce qu'il faut bien comprendre c'est que le ligament ainsi recréé n'est pas solide tout de suite. Il faut, en effet, qu'il se remodèle durant environ 6-9 mois. Il faut absolument respecter certaines consignes durant ce laps de temps (arrêt de sport temporaire..).

Il faut surtout effectuer un protocole de rééducation bien établie. En effet, la rééducation est essentielle dans l'obtention d'un bon résultat. Durant les 6 premières semaines, il faut retrouver un genou “normal” avec l'aide de cannes. Ensuite, il va falloir obtenir une récupération optimale de la mobilité, de la force et de la stabilité du genou.

Enfin, après 6 mois, une progression dans la reprise des sports est proposée en fonction de la récupération. Au début, il faut reprendre les sports « dans l'axe », sans torsion du genou (vélo, natation…). Puis les sports en "pivot-contact" (footbal, rugby..) sont repris au 9ème mois. L'hospitalisation dure environ 5 jours. Le patient marche au 2 ou 3ème jour avec des béquilles et une attelle.

Puis à la sortie, la rééducation est entreprise en centre de rééducation afin d'optimiser le résultat. Un traitement anticoagulant est prescrit durant environ 4 semaines.

Le service d'Orthopédie C a passé des conventions avec la plupart des centres de rééducation de la région afin qu'un protocole uniforme soit appliqué.